safran-1

L’épice

Le safran, plante millénaire, est une épice de légendes. Ses origines mystérieuses se situent entre la Turquie et l’Inde. 

Le safran ne fait rien comme les autres végétaux. Alors que la plupart des plantes se réveillent au printemps, le safran, lui, entre en dormance. 

A l’automne, alors que les paysages évoluent vers des couleurs orangées et que les feuilles commencent à tomber, le safran reprend sa végétation. 

Pour sa transformation en épice, il faut extraire de la fleur le pistil que l’on fait ensuite sécher. Il faudra entre 120 000 à 180 000 fleurs  récoltées une à une à la main pour obtenir un kilo de safran.

On reconnait trois fonctions au safran :

  • Son pouvoir tinctorial : Il s’agit de son rôle le plus ancien, il permettait notamment de teindre les étoffes, de colorer des produits alimentaires ou écrire sur des parchemins.
     
  • Son utilisation en médecine : Les égyptiens  l’utilisaient en ophtalmologie, il y a plusieurs milliers d’années. Des ouvrages médicaux anciens recommandaient le safran contre la migraine, le mal de mer, la tristesse excessive, la petite vérole, la peste. 
     
  • Son emploi en cuisine : La cuisine médiévale l’utilisait à fortes doses dans des soupes, des pâtés, du pain, des recettes à base de viande et de poissons. Le safran en cuisine a trois propriétés : Le pouvoir colorant (il donne une couleur jaune orangée des plus appétissantes), un arôme des plus subtiles, une saveur qui va exalter les goûts des ingrédients présents dans la recette.

N’hésitez pas à consulter et tester les recettes présentées sur notre site.

 

march-des-producteurs-de-pays   bienvenue a la ferme   logo ardennes de france    

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.